Sécurité

Il est parfaitement normal d’éprouver une crainte à effectuer un vol. Voler n’est pas une habilité naturelle de l’Homme, c’est par sa curiosité et son ingéniosité qu’il a conquit le ciel.
Heureusement, cette ingéniosité nous permet maintenant de voler en toute sécurité.

L’Ultra-Léger Motorisé est une activité aérienne encadrée par la réglementation aéronautique.
Chez ULM Québec, nous nous assurons de respecter et même d’aller au-delà de la réglementation
pour offrir une expérience unique et sécuritaire.
moteur
Trois piliers constituent la base de la sécurité aérienne en ULM : la machine, le pilote
et l’environnement. Nous espérons que vous trouverez ici les réponses à toutes vos questions,
mais n’hésitez pas à nous contacter si une interrogation subsiste.
Cliquez sur chacune des sections ci-dessous pour en apprendre plus.
MACHINE
PILOTE
ENVIRONNEMENT
Les matériaux utilisés dans la conception de nos Ultra-Léger Motorisés sont certifiés aéronautiques. La structure est donc spécifiquement construite pour voler, résister aux intempéries et à l'usure.
Si un problème matériel survient en vol, l'appareil est conçu de manière à ce qu'un autre système de secours continue d'assurer le bon fonctionnement de la machine pour pouvoir aller se poser en douceur.
L'entretien de la machine est effectuée de façon régulière par un technicien spécialement formé. Certains paliers d'heures sont mis en place par le constructeur afin de remplacer certaines pièces même si elles sont encore en bonne état.
Le moteur lui-même est réusiné au complet passé le cap des 2 000 heures de vol.
Ces appareils sont conçus pour une seule chose : voler. Le pilote peut lâcher les commandes, l'aéronef restera stable en vol. Quelles que soient les variations de puissance moteur, l'angle du chariot ainsi que les commandes de l'aile restent stables.
Il est obligatoire de posséder une licence de pilote pour opérer un ULM. Cette licence est délivrée par un instructeur autorisé par Transports Canada.
De plus, seul un instructeur d'Ultra-Léger peut vous amener faire un tour. Vous volerez donc toujours en compagnie d'un pilote qualifié et expérimenté.
Nos pilotes sont formés pour performer bien au-delà du pilotage de base. La précision de vol à quelques centimètre du sol, l'effort physique des vols en conditions difficiles et le jugement rapide de situation ne sont que quelques uns des éléments que nous considérons primordiaux chez nos pilotes.
Guillaume, instructeur en chef et fondateur d'ULM Québec, est lui-même pilote depuis l'âge de 15 ans et cumule une expérience de vol très étendue et variée.
Tout comme le capitaine d'un navire a l'autorité absolue du bateau, le pilote, ou commandant de bord, d'un appareil volant est responsable de son équipage et des passagers. Bien qu'il soit possible de faire des demandes spéciales au pilote, sachez qu'il demeure le seul maître à bord. Il doit avant tout assurer votre sécurité et est en mesure d'écourter ou annuler un vol s'il considère que les conditions sont dangereuses ou changeantes.
Vous êtes alors en toute sécurité, le pilote lui-aussi tiens à sa santé.
L'aviation Ultra-Légère est, comme son nom l'indique, composée d'appareils plus légers que l'aviation conventionnelle. Bien que les avantages en sont nombreux, cela veux aussi dire que nous sommes plus sensibles aux conditions météorologiques. C'est pourquoi un vol peut être reporté même quelques minutes avant de prendre l'envol si le pilote juge les conditions comme étant trop instables.
À 2 000 pieds d'altitude, un simple coucher de Soleil devient un instant magique. Les levés et couchers du Soleil sont les moment les plus tranquilles pour voler car il n'y a plus de mouvements thermiques dans l'air. Bien qu'il n'y ai aucun risque additionnel, un vol fait au milieu d'une journée ensoleillée devient très turbulent et mouvementé, idéal pour les friands de sensations, mais moins recommandés pour un vol plus doux.
Être pilote, c'est aussi surveiller en tout temps le ciel. Nos pilotes sont formés pour bien connaître les zones dans lesquelles nous faisons nos vols afin d'éviter toute surprise venant du sol ou des airs. Bien qu'il vous soit tout à fait possible de demander un itinéraire précis, le pilote prendra toute les précautions pour s'assurer de la sureté du vol avant tout.

F.A.Q.

Comment fonctionnent les commandes ?
Contrairement à un avion qui lui, déforme l’aérodynamisme de l’aile pour se déplacer (mouvement des ailerons, gouvernes et palonniers), un ULM de type pendulaire utilise le principe de déplacement du poids sous l’aile pour induire un mouvement à la machine, d’où son nom inspiré du pendule.
Que se passe-t-il si le moteur s’arrête ?
La machine continue à voler. En effet, même sans moteur, la machine plane et peut parcourir 8 800 pieds (horizontaux) pour chaque 1 000 pieds d’altitude (finesse de 8,8). Cette finesse permet au pilote, en cas de panne moteur (peu probable), de trouver un terrain pour effectuer un atterrissage d’urgence (un terrain de 200 mètres suffirait).
Quelle est la différence entre nos machines (ULM) et un avion traditionnel ?
Il ne s’agit que d’une différence de vocabulaire. Pour être dans la catégorie ULM, la machine doit peser moins de 450kg et avoir une capacité maximale de 2 personnes. Hormis cette caractéristique de poids, les soins apportés à la machine ainsi que sa qualité restent semblables.
Est-ce un sport extrême ?
Non, l’ULM ne fait pas partie des sports extrêmes. Comme toute activité, un risque reste présent, mais il est comparable à celui de conduire une véhicule routier. Donc, si vous venez faire un vol chez nous, le plus gros risque sera celui de conduire votre voiture de chez vous à chez nous ;).
J’ai le vertige, est-il possible de voler ?
Beaucoup de personnes ne ressentent pas la peur du vertige en ULM, pour la simple raison que le vertige est dû à un sentiment d’hauteur par rapport à une référence. Il y a de bonnes chances pour que vous puissiez voler sans avoir peur. Également, il existe un vol de familiarisation «VAINCRE SA PEUR», permettant de travailler sa peur à son rythme, afin de garantir la meilleure expérience possible. Le vol se déroule dans un premier temps à 1 mètre du sol sur une distance d’1 km (longueur de la piste).
Est-il possible de piloter ?
Oui c’est possible. Soit à travers le vol de familiarisation «PILOTE D’UN JOUR» en place avant ou bien en demandant au pilote d’essayer de piloter à partir de la place arrière lors des autres types de vol. L’instructeur peut à tout moment corriger à l’aide des doubles commandes et le tout est parfaitement sécuritaire.
Peut-on faire de l’acrobatie ?
Non, ce type de machine n’est pas fait pour l’acrobatie. Par contre, si vous le souhaitez, il est possible de demander au pilote d’effectuer des virages serrés ou des décrochages dynamiques, si les conditions le permettent.